Les matières

Toutes les matières ne se valent pas quand on les examine sous la loupe écologique et néanmoins, aucune n’est idéale. La plus grande partie d’entre elles sont cultivées dans des contrées lointaines ce qui met à leur actif un coût écologique lié au transport. Cela étant dit, entre les fibres synthétiques issues de dérivés du pétrole et des matières naturelles, d’origine végétale et animale, les secondes sont moins pires que les premières !

Petit tour d’horizon des différentes matières sur le marché…

D’abord, celles que vous trouverez chez Les Petits d’Homme Verts : les matières naturelles. Elles sont d’origine végétale (coton, chanvre, lin, etc…) ou animale (laine, soie). Leur transformation est moins polluante que celle des autres matières.

Le coton biologique, bien que sa culture, qui a surtout lieu en Asie, soit gourmande en eau et en superficie et donc agressive pour les sols, présente l’avantage d’être exempt de pesticides et d’insecticides. On le trouve sous différentes formes : molleton (extensible), flanelle (très doux, non extensible), éponge (avec des bouclettes, non extensible), etc. Ce tissu est doux, assez résistant et peu allergène. Des labels le certifient qui prêtent également attention à son mode d’acheminement vers les pays destinataires.

La laine vierge a de grandes qualités thermorégulatrices. C’est une matière très respirante. Elle est tricotée, bouillie ou tissée. Il existe des qualités de laine différentes, comme par exemple la laine mérinos, connue pour sa douceur et son confort. Comme point négatif, on retiendra la délicatesse de son entretien.

Le chanvre est cultivé majoritairement en Chine. Tout comme celle du lin, qui est cultivé surtout en Europe, sa culture est peu polluante puisqu’il pousse vite, sans engrais ni pesticides et sans épuiser les sols. Ils sont transformés par rouissage, ce qui minimise leur impact sur l’environnement. Ce sont des matières confortables et résistantes, thermorégulatrices et anallergiques. Leur bilan écologique est particulièrement positif.

La soie est issue du cocon produit par le ver à soie.


Enfin, celles que vous ne trouverez pas chez Les Petits d’Homme Verts : les viscoses et les matières synthétiques. Les viscoses sont des tissus fabriqués à base de végétaux (bambou, soja, etc.) ayant subit un traitement à base de soude caustique et d’hydroxyde de soude. Le bambou utilisé pour fabriquer la viscose de bambou présente l’avantage de pousser très rapidement sans engrais ni traitement et sans épuiser les sols, mais comme les autres viscoses, sa fabrication entraîne une pollution par les produits rejetés dans la nature après leur utilisation. Les matières synthétiques, ce sont les polyesters, les polyamides (par ex. le nylon), les acryliques. Ces matières sont des dérivés pétrochimiques : ils sont fabriqués par la synthèse de produits chimiques issus le plus souvent d’hydrocarbures ou d’amidon. Pour les fabriquer, on utilise des polymères, c’est-à-dire du plastique.